1 Toute pitite sélection d'anime le Dim 24 Avr - 20:13

LeMDD

avatar

Niv.3 Classique
Niv.3 Classique
Amateurs de science-fiction, d'apocalypses, d'aventures, de suspens, de dramas et de franches parties de rigolade, voici deux anime (ou animés, comme vous voulez) fait pour vous :


1) Neon Genesis Evangelion (ou Evangelion), 1995, 26 épisodes (+ 3 films).
Vous connaissez forcément, même si vous n'en avez jamais vu, les anime de genre "mecha". Non ? Mais si... Si je vous dis et robots géants et baston ? Ah, ça vous revient ! Goldorak & cie (dont je n'ai jamais vu un seul épisode !), tout ça tout ça... Et oui, c'est ça les mecha...
Non, ne partez pas ! Evangelion n'a rien n'a voire sinon les robots géants. L'intrigue où un droïde pète la tronche à un autre à tous les épisodes pour le lol, c'est terminé... enfin presque.
Voici un petit synopsis d'Evangelion sans spoiler (de toute façon, j'ai pas fini de les regarder) pour vous donner un bref aperçu :

Au début du XXIe, une castastrophe nommé Second Impact engloutie une partie du monde. En même temps, des créatures gigantesques, les "Anges", font leur apparition (et sont pas franchement sympatiques). Le premier épisode commence en 2015 (on a eu du pot !) quand un Ange attaque Tokyo-3, la base de la NERV, organisation luttant contre les Anges. Comme l'armée japonaise n'arrive pas à l'abattre (de toute façon, l'armée sert jamais à rien dans ce genre de série), le commandant de la base, Ikari décide d'employer pour la première fois les EVA (de grands robots pilotés mentalement par des adolescents) au combat. Il y a déjà deux EVA, l'EVA-00 pilotée par la jolie et mystérieuse Ayanami Rei, et l'EVA-01. A ce moment arrive comme une fleur Ikari Shinji, le personnage principal et le fils du commandant, qui le charge de piloter l'EVA-01 sans l'avoir prévenu avant et sans qu'il est aucun entraiment (normal). Et voilà comment commence la série...

Je trouve cet anime vraiment sympa, car il mélange à la fois des thèmes philosophiques (l'Homme, la phsycologie avec celle compliqué de Shinji et Rei), de la science-fiction, des passages à mourrir de rire et des moments de drama pur. Les dessins sont super et le générique d'ouverture au bout de trois épisodes, reste gravé dans la tête (je pourrais le fredonner en boucle pendant des heures).
Passons (enfin) au deuxième, et pas des moindres.


2) Cowboy Bebop, 1998, 26 épisodes (+1 film).
Voici un astéroïde (comme son premier épisode Asteroid Blue) en matière d'anime. Même si vous n'aimez pas les anime en général, vous pouvez regarder cette série sans crainte pour cause de chef-d'oeuvre (je suis TRES objectif comme vous pouvez le constater).
Allez, sans plus attendre, synopsis (tjrs sans spoiler, même si pour le coup, je les ai tous vu (mais c'est pas une raison)) :

Au XXIIe siècle, l'Humanité a colonisé le Système solaire et en partie abandonné la Terre à la suite d'une catastrophe (oui, encore). Entre les différents satellites des planètes où se trouvent les grandes villes, un grand portail, la Gate, sert d'autoroute pour vaisseaux (avec péages s'il vous plaît). Le banditisme en tout genre faisant partie intégrante de la société humaine, des chasseurs de prime sillonent le système à la recherche des hors-la-loi. Parmi eux, Spike Spiegel et Jet Black, à bord du Bebop. Ces cow-boys du futur seront très vite rejoint par Ein le tout mignon toutou, la superbe Faye Valentine (ahhh, Faye... drunken hum hum...), la petite geek complètement barrée Ed... et par leur passé.

Pour moi, Cowboy Bebop a tout du chef-d'oeuvre. Le sénario général et celui de chaque épisode est toujours très bien ficelé (tous les épisodes se suivent mais à la différence de ceux d'Evangelion, ils sont assez indépendants les uns des autres), le caractère et l'histoire des personnages est très originale et cohérente, le dessin est de toute beauté, et l'ambiance, entre humour (souvent noir) et drama, est incroyable, renforcé par la BO. Car que serait Cowboy Bebop sans sa musique ? Mélange de jazz, de blues et parfois de rock (voire dans un épisode, de métal), la bande original fait partie intégrante de la série et fait 75% (et encore, j'exagère à peine) de l'athmosphère de la série (ahhh, ce générique, mon dieu...  cheers ). Et on peut compter les très nombreux clin d'oeil au cinéma (western, sf, horreur), à la musique (les Rolling Stones, Pink Floyd) et j'en passe...


Voilà voilà, c'était une (toute) petite suggestion d'anime que j'aime et que je voulais vous présenter (de manière TRES objective). Si vous êtes interessés, n'hésitez pas, ils sont très facilment trouvables en steaming, en vostf ou en vf, à votre préférence.

Voir le profil de l'utilisateur